Avec ce neuvième album – qui revisite la mythologie de la Formule 1, son glamour et ses drames –, le musicien trouve le point d’équilibre idéal entre tubes au groove addictif et ballades sensuelles. Son savoir-faire harmonique n’a rien perdu de sa profonde richesse, les morceaux naviguent entre Daft Punk, les Strokes, New Order et les Smiths. Du côté de la voix, celui qui se serait bien vu rester auteur-compositeur pour les autres n’a jamais aussi bien chanté : en 2021, il n’a pas seulement remporté la Victoire de la musique du meilleur album, mais aussi celle de l’artiste masculin.

Lancé pied au plancher par le single Comment est ta peine ?, qui a comptabilisé plus de 20 millions de streamings en un temps record, Grand Prix est porté par des textes qui n’ont jamais été aussi personnels.

Il y est question d’amour, de regrets, de mélancolie... En nous parlant de sa vie, Benjamin Biolay nous parle un peu des nôtres. Et quelle meilleure façon de vivre que de vibrer sur des titres émouvants, plus dansants les uns que les autres ?

Tarif: A

Photos : © Mathieu Cesar

Avec un sublime neuvième Grand Prix, sorti le 6 octobre 2020 et déjà disque d’or, Benjamin Biolay perpétue son savoir-faire mélodique, sa science harmonique et sa richesse lexicale. Le chanteur stakhanoviste trouve ici le point d’équilibre idéal entre paroles et musique, tubes et ballades, références et clins d’œil. Le nouveau répertoire gorgé de mélodies imparables, de refrains entêtants, de textes définitifs et d’arrangements audacieux va résonner en live lors de ces premiers rendez-vous qui lui permettent de s’installer pour plusieurs jours, dans chacune des villes où il va faire escale, et jouer avec le même plaisir dans des petites ou grandes salles. Une version Deluxe de Grand Prix avec titres inédits (et un duo avec Juliette Armanet) est disponible depuis décembre 2020.

Vingt ans après sa première piste, le dandy rock nous offre un Grand Prix, qui donne envie de prendre la route à toute allure. 

France Info Culture

Lead : Benjamin Biolay
Batterie : Philippe Entressangle
Claviers : Johan Dalgaard
Guitare lead : Pierre Jaconelli
Guitare : Phillippe Almosnino